Ratissage des FRCI à Abobo/ Commandant Ballo Siaka (Compagnie Bélier) : « Nous n’avons pas à nous distinguer des brebis galeuses »

Publié le par jbkouakou

FRCI-ABidjan-.pngUn contingent des forces de l’ONUCI a effectué le samedi 14 mai dernier, une visite dans les différentes bases des FRCI de la commune d’Abobo.  Au cours de cette tournée, les responsables des FRCI ont présenté le point de l’évolution de l’opération de ratissage dans ladite commune.

Suite à la mort du chef du commando invisible, le Sergent-Chef Ibrahim Coulibaly dit «IB», les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), ont entamé une opération de ratissage et de pacification de la commune d’Abobo. Le week-end dernier, un détachement des forces de l’ONUCI accompagnées des ex-FDS ont effectué une tournée dans les différentes bases des FRCI, à Abobo. Objectif, s’imprégner de l’évolution de l’opération de ratissage dans la commune. Le tour est donc revenu à chaque commandant de base de faire le point sécuritaire de sa zone de compétence. A la base du commissariat du 32ème Arrondissement d’Abobo-Avocatier, où est logée la ‘’Compagnie Bélier’’, le commandant Ballo Siaka et ses collaborateurs, les commandants Dosso et Kanaté, ont fait le point de la situation à leurs hôtes. Après  quoi, ils se sont prêtés à nos questions en ces termes : « Les populations d’Abobo ne sont pas en sécurité. Des hommes en armes s’attaquent à des domiciles la nuit ». Selon le commandant Ballo, l’un des cerveaux de la capture de « IB », « de nombreuses plaintes sur des cas de vols et d’attaques de domiciles se font signaler tous les jours à notre poste. Ces forfaits sont commis par les prisonniers évadés lors des affrontements et par certaines brebis galeuses qui se font passer pour les FRCI. Les malfaiteurs portent des treillis et des armes pour sévir. Nous n’arrivons pas à nous distinguer de ces brebis galeuses », a-t-il indiqué.

                        Plusieurs malfaiteurs arrêtés

 Malgré le manque de véhicules de patrouilles, les éléments de la  « Compagnie Bélier » qui est une dérivée de la « compagnie Anaconda » de la Garde Républicaine, abattent un travail remarquable sur le terrain. Les hommes du Commandant Ballo ont réussi à mettre le grappin sur plusieurs quidams à Abobo. La dernière interpellation en date, est celle de 10 voleurs de véhicules, arrêtés le vendredi 13 mai dernier, aux environs de 20 heures, à Abobo N’Dotré. Tous ces scélérats ont été déférés au camp commando d’Abobo pour subir la rigueur de la loi. « Mets-toi en genoux et avance voir le chef » a recommandé, Allah Kouamé, le chef de poste à un prisonnier. Renseignements pris, Il s’agissait d’un voleur de matelas et de lit appréhendé par les éléments du commandant Ballo, après avoir cassé la porte d’un logis. Au sujet des rumeurs qui font état d’une attaque d’Abidjan, le jour même de l’investiture du Président Ouattara, le Commandant Ballo a rassuré en ces termes : « Il ne se passera rien. Tout le monde n’ira pas à Yamoussoukro, nous serons là pour sécuriser Abidjan. Il aura près de 4 000 à 5 000 éléments des FRCI à Abidjan ». Pour  pouvoir intervenir en cas d’agressions, un numéro vert à été mis à la disposition des populations.  La pacification de la commune d’Abobo est désormais une réalité.

Adayé Kouakou

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article