Rti/ Affaire “Aka Sayé Lazare menacé”/Brou Aka Pascal réagit : “Ce n’est pas une affaire du Conseil d’administration

Publié le par jbkouakou

Qui veut chercher des poux dans les cheveux de l’ancien directeur général de la Rti (Radiodiffusion télévision ivoirienne), Brou Aka Pascal ? Des mauvaises langues, sans doute celles qui ont savamment manigancé son limogeage de la direction générale de la Maison bleue, se délient encore et diffusent leur fiel contre l’actuel Pca. Une information relayée par la presse, émanant d’une source non officielle, selon laquelle la désignation du nouveau Dg de la Rti se fera désormais par «appel à candidature » ne manque pas de susciter un vent de  discorde entre Brou Aka Pascal et Aka Sayé Lazare. Selon les rumeurs qui circulent en ce moment, Brou Aka Pascal serait dans une posture de règlement de comptes avec son successeur à la direction générale de la Maison bleue, Aka Sayé Lazare, occupant officiellement ces fonctions par intérim depuis le 2 août 2011. L’idée que Brou Aka veut jeter des peaux de banane sur le chemin de Aka  Sayé Lazare en suggérant cet appel à candidature pour le poste de Dg de la Rti, même si elle a des airs de rumeur, ne manque pas de remuer la poudre entre les deux hommes de média. D’ailleurs, le Pca a de fortes raisons de la prendre au sérieux. A ce sujet, le Dg par intérim s’est prononcé : « franchement, devant une telle proposition, je n’ai rien à dire. Je ne veux pas parler pour ne pas que mes propos soient interprétés autrement. Surtout que cette décision vient du Conseil d’administration. Tout comme vous, j’ai également appris cette décision par voie de presse. Je pense que vous devez plutôt interroger ceux qui ont pris cette décision. Il s’agit du Conseil d’administration », a-t-il confié au quotidien Soir info, dans sa parution N°5113 du 04 octobre 2011. Joint hier par téléphone, Brou Aka s’est voulu plus précis sur cette question : « Que les gens disent ce qu’ils veulent dire. Ce n’est pas une affaire de Brou Aka. C’est le gouvernement qui va prendre les décisions, non pas le Conseil d’administration », nous a-t-il confié. S’il s’avère que le maintien d’Aka Sayé Lazare au poste de Dg de la Rti est compromis, tout porte à croire que le feuilleton Rti est loin d’avoir livré tous ses épisodes.                                                                         

ADAYE KOUAKOU

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article