Tourisme ivoirien, après dix d’agonie/Les acquis toujours intacts

Publié le par jbkouakou

Pont de lianneLa Côte d’Ivoire est un condensé du tourisme africain. Le secteur regorge de potentialités qui n’attendent que d’être mises en valeur. Le pays se situe dans le registre des destinations qui offrent des plages de rêve. Disposant de plus de 550 kilomètres de littoral, la Côte d’Ivoire fait partie des destinations idéales pour les candidats au  tourisme balnéaire. Avec la réhabilitation progressive des réceptifs de bord de mer, le paysage touristique ivoirien est en train de retrouver rapidement ses charmes d’avant-crise-postélectorale. Et c’est tant mieux pour la relance de l’économie ivoirienne dont certains piliers traditionnels ont vécu et ont besoin de relais. Notons que le séjour d’un touriste européen rapporte, en moyenne 1000 € environ (700.000Fcfa) par semaine à l’économie nationale. Cette somme représente les frais d’hôtel, de communication, de restauration, de transport etc.  La diversité de l’offre touristique ivoirienne est un atout majeur. A quelques minutes des plages qui s’étendent sur tout le long de l’océan atlantique, les peuples lagunaires, à travers la richesse de leurs cultures traditionnelles marquées par les fêtes de générations, toutes en couleurs, éblouissent le visiteur. Cette forme de tourisme dite thématique ou culturelle peut se pratiquer aussi bien dans les régions du Sud, du Nord que de l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Avec le Dipri (danse mystique à Sikensi, 60 Km au Nord d’Abidjan), le Poro, le Tchologo, le N’Goron, le Boloye (région des Savanes), les sorties de masques, le pont des lianes, les montagnes et collines dans l’Ouest du pays, la Côte d’Ivoire est une mosaïque de couleurs en matière de tourisme thématique. Qu’en est-il du tourisme d’affaires ? La reprise des activités économiques en Côte d’Ivoire est résolument engagée. L’heure est aux investissements dans divers secteurs. Avec une prévision  de croissance du PIB  de l’ordre 4,5% d’ici fin 2012, la Côte d’Ivoire est une destination appropriée pour le tourisme d’affaires. Le Palais des Congrès de l’Hôtel Ivoire entièrement réhabilité est désormais adapté aux exigences modernes des Sommets et Conférences. Le District d’Abidjan qui dispose de plus de 5000 lits, offre les conditions idoines pour les colloques et séminaires.  La capitale politique de la Côte d’Ivoire, depuis l’investiture du Chef de l’Etat offre, quant à elle, des réceptifs hôteliers de classe internationale. Avec la Basilique Notre Dame de la Paix qui détient le record du plus grand espace vitré au monde.

B. S

Publié dans ECONOMIE

Commenter cet article